#RENCONTRE DÉBAT avec Elyamine Settoul : Le Drapeau ou le Jihad

0 vote

Regard comparatif sur l’engagement d’une jeunesse

Le 15 octobre 2020 à 16h30

Centre Social et Culturel Rosa-Parks
219 boulevard Macdonald
75019 Paris

Organisée par Lignes de crête, laboratoire de l’APSAJ.

Thème

La série d’attentats survenus en 2015 sur le territoire français et la multiplication du nombre de foreign fighters en partance vers la Syrie ont hissé les phénomènes de radicalisation djihadiste au sommet de la hiérarchie des menaces.
Avec plus de 1 600 personnes, la France a été le premier fournisseur occidental de combattants étrangers, et le cinquième à l’échelle mondiale.
Partant de concepts développés dans le cadre d’une étude doctorale consacrée à l’engagement militaire de jeunes français issus de l’immigration, cet exposé vise à identifier les points de comparaison et de divergence qui caractérisent les parcours d’engagement militaire classique et les trajectoires de djihadistes.
Loin de nous cantonner à une approche dichotomique ou manichéenne, nous mettrons l’accent sur les perméabilités et les porosités qui rapprochent ces logiques d’engagement diamétralement opposées dans les imaginaires collectifs.
Celles-ci tiennent notamment à l’attraction de valeurs spécifiques propre à la jeunesse (fascination pour la violence, héroisation, virilité etc..).

ELYAMINE SETTOUL

Maitre de conférences au Conservatoire national des arts et métiers et docteur en sciences politiques de l’Institut d’études politiques de Paris (2012).
Il a été doctorant invité à l’université d’Oxford (OxPo 2011), chercheur postdoctoral au sein de l’Institut National d’Etudes Démographiques (2012-2013) et chercheur Jean Monnet au Robert Schuman Centre for Advanced Studies de l’Institut universitaire européen de Florence (2013-2015).
Ses recherches s’articulent autour des questions de sécurité/défense, des thèmes liés à l’ethnicité et les phénomènes migratoires ainsi que les phénomènes de radicalisation. Il a participé à de multiples projets nationaux et internationaux et est expert sur les phénomènes de radicalisation auprès de multiples acteurs (observatoire des radicalisations, ministères, collectivités territoriales, administration pénitentiaire, etc.). Il a également été maître de conférences à Sciences Po Paris.
Il est membre du comité de lecture de la revue Champs de Mars (Presses de Sciences Po). Il a créé et dirige le certificat de spécialisation Prévention de la radicalisation du Cnam Paris.

Posté le 15 octobre 2020 par Elyamine Settoul