Histoire de Lignes de Crète

0 vote

Texte en format doc

Depuis de nombreuses années, voire 2 ou 3 décennies, les éducateurs de rue de quartiers des 18ème et 19ème arrondissements se heurtent à des violences entre bandes de jeunes pour des histoires de territoires et de frontières entre ces territoires. Ces heurts sont mortels. Ces éducateurs proposent des activités sportives, des voyages pour sortir des enfermements des quartiers où les jeunes se sentent assignés et mal à l’aise à l’idée d’aller ailleurs.

Un des éducateurs du 19ème arrondissement réalise une recherche action dans le cadre d’un DHEPS, puis d’un Doctorat en sociologie des organisations à l’Université de Dauphine et approfondit ces concepts d’assignation et de frontières.
Ses collègues éducateurs sont intéressés d’entreprendre eux aussi, une démarche de recherche sur les situations qu’ils rencontrent dans leur travail quotidien et sa complexité.

L’idée naît alors entre certains éducateurs de créer une cellule de recherche où ils pourraient échanger, confronter leurs expériences et leurs analyses. Certains ont pris l’habitude d’écrire leurs réflexions, leurs interrogations. Cette cellule serait un lieu où ils pourraient échanger, croiser leurs regards sur leurs réalités quotidiennes et approfondir leurs analyses. Ils envisagent d’associer à cette cellule de recherche des chercheurs, en particulier des spécialistes de la recherche-action. Ils sont au cœur de l’action, comment penser l’action, comment mettre en perspective ces actions avec les démarches de recherche sociologique et anthropologique.
De ces rencontres, de ces échanges est né l’idée de créer un laboratoire de recherche au cœur même du terrain.

Le laboratoire « Lignes de Crête » a été créé en Février 2019, il est adossé à l’association de prévention spécialisée, l’APSAJ.
Son objectif est de produire des connaissances et des outils d’action pour comprendre et agir sur la violence dans laquelle des jeunes sont englués depuis des décennies, en particulier dans des quartiers des 18ème et du 19ème arrondissements.

La rencontre d’éducateurs, de chercheurs, d’acteurs associatifs contribue à la naissance de « Lignes de Crête ». Ainsi, l’APSAJ, le CEDREA (réseau de chercheurs académiques et de chercheurs indépendants), l’IRTS, des chercheurs du CNAM, l’ASCEAF (association socio-culturelle et d’entraide aux familles) participent à cette création.

Au sein de ce labo, se met en place une recherche-action où les différents acteurs de quartiers du 18è et du 19ème arrondissement des jeunes, des « anciens » jeunes des décennies précédentes, des parents, en particulier ceux qui appartiennent à des associations de parents du quartier, des éducateurs de rue et des chercheurs s’associent pour tenter de comprendre.

Ils échangent leurs pratiques, leurs réflexions sur ces pratiques ; ils partagent leurs analyses, leurs essais de compréhension des phénomènes observés, des situations vécues, leurs initiatives.

Ils ont aussi l’objectif de créer des actions nouvelles.
Ils souhaitent mettre en place, grâce à ce laboratoire, un espace propice à l’échange, au partage, à l’élaboration d’analyses communes nouvelles.

Aujourd’hui, débute la mise en place d’un projet, la « caravane de la gratuité »

Les acteurs-chercheurs de ce laboratoire, approfondissent certaines situations, tentent de les comprendre en convoquant des approches sociologiques, anthropologiques afin d’être à même de développer des capacités d’action plus pertinentes.

Posté le 24 janvier 2021 par Françoise Crézé