News

  • Observation sur la situation des migrants

    13 janvier 2019
    La dimension psychosociale de l’espace revêt un caractère particulier en fonction de la manière dont l’environnement humain est construit, vécu et symbolisé. Autrement dit, les lieux dans lesquels nous vivons et travaillons façonnent nos manières d’être et notre comportement. Notamment, parce que nous nous constituons nous-mêmes dans les relations que nous entretenons avec eux. La création des environnements sociaux peut, dans ce sens, être comprise comme un prolongement et un reflet de l’image qu’une société se fait d’elle-même. Le style de vie lié aux concentrations urbaines exerce une influence particulière sur le comportement humain. Dès lors, la situation associée à ce que le langage courant appelle « la crise des migrants », nous amène à nous poser la question suivante : En quoi la présence de la (...) Lire la suite
  • Le refus de relation, un problème pour notre société

    19 mai 2017
    Après avoir étudié dans deux ouvrages précédents la population des harkis et des jeunes des cités, puis la prévention spécialisée, l’auteur s’intéresse aux modes de régulation sociale conduisant des dispositifs comme l’école, la politique de la ville et le travail social à fabriquer des "tu peux pas", c’est à dire une population en situation de dépendance sociale. Or, ces dispositifs pourraient promouvoir des "tu peux", autrement dit de l’autonomie et de la force sociale. Lire la suite
  • Description et modélisation d’une démarche favorisant une politique d’intégration par l’émancipation sociale

    Perméabilité sociale et mutualisation des possibles, dans le domaine de l’action sociale, entre réseau endogène et réseau exogène

    11 février 2010
    Ce texte est une ébauche de réponse à la question poursuivie dans mon travail de thèse. A savoir : comment les institutions peuvent évoluer pour construire du lien social là où elles ont tendance à élaborer des procédures de quadrillage, de contrôle. J’ai inscrit, en tant qu’éducateur de rue et chercheur, cette question sur le terrain de la prévention spécialisée et de la politique de la ville. Les observations qui suivent soulignent que, dans le contexte des grands ensembles parisiens, pour favoriser la « cohésion sociale », il y a nécessité d’accompagner l’émergence d’autres formes de significations sociales, en adoptant, en ce qui concerne une partie de la population juvénile résidant dans « les quartiers sensibles », un paradigme répondant à une dynamique de développement social endogène. J’ai conscience (...) Lire la suite
  • Redynamiser le lien social par l’économie sociale et solidaire via un réseau Internet citoyen - 12 juin 2009
  • Finalités et valeurs - 12 janvier 2006

Colonne 4

Revues internationales

Copyright CEDREA - Powered by SPIP, Feat.B_HRO