Penser les processus d’enfermement. Confinement, radicalisation, territorialisation : quand les murs se renforcent

Le confinement est une situation de changement brutal et soudain.

Comment les acteurs s’adaptent-ils à cette transformation ? Quels comportements, quelles orientations et quelles réflexions peuvent en

Penser la gratuité
Penser et construire une société en dehors du marché est-il encore possible à l’heure où l’économique et le politique nient toute efficacité, voire toute réalité aux échanges non-marchands. Interroger les dynamiques sociales qui se construisent dans la sphère non-marchande, penser et élaborer des outils d’analyse et de transformations sociales pour comprendre les interactions profondes et complexes qui se (...)
Dernières brèves
  • 12 janvier

    * I. Points sur le contexte
    Cette réunion de recherche a pris place à la suite d’une réunion d’équipe de l’APSAJ au 156 rue d’Aubervilliers durant laquelle le projet de l’espace de gratuité mobile a été présenté pendant un peu plus d’une demi-heure. Elle a duré environ trois heures, de 16h à 19h30, à la même adresse, et s’est déroulée en partie en présentiel (jusqu’à neuf participants) et en visio-conférence (jusqu’à sept participants). Certains participants ont rejoint la réunion en cours de route.
    La demande (...)

  • 9 décembre 2020

    la prochaine réunion Lignes de crête aura lieu le mercredi 9 décembre à 16 h au 156 rue d’Aubervilliers, 75019 Paris. Pour y participer à distance, vous pouvez rejoindre le groupe sur https://meet.jit.si/LignesDeCrete (pour les smartphones, il faut généralement télécharger l’application JitsiMeet).
    Différents thèmes, relatifs au projet de développement endogène par l’implantation et la circulation d’un espace de gratuité mobile, devraient y être abordés : problématisation et orientation de la (...)

  • 23 novembre 2020

    Ces prises de notes ainsi que les cartes conceptuelles ont été réalisées par Pierre-Alain Cardona.
    Le plan (texte ci-dessous) a été complété et modifié par Benjamin Grassineau.
    *1- Introduction
    **Participants Hugues, Benjamin, Tahar, Leila, Ben, PA, Lignes de crètes. A distance : NCIS, David.
    **Présentation de l’association NCIS Asso de recherche indépendante Objet : c’est la qualité de nos travaux, pas le poste. Défis : isolement, accès aux ressources de la fac, accès aux archives et biblio, du (...)

  • 23 novembre 2020

    Réunion APSAJ / CEDREA / IRTS / LDC
    *Le contexte
    Cette réunion de lancement du projet d’espace de gratuité mobile circulant dans les XVIIIe et XIXe arrondissements de Paris, a eu lieu le mardi 10 novembre durant la matinée. Elle a pris place dans le contexte particulier de l’épidémie de COVID-19 qui, en raison des mesures gouvernementales, a impacté sur son déroulement (environ la moitié des participants étaient présents en visio-conférence) et devrait impacter sur les actions réalisables durant la (...)

Derniers articles
  • 1er juin

    Préambule
    Ça faisait plusieurs jours déjà, que ces mots et même cette métaphore toute entière, trottait doucement dans mon esprit. En réalité et sans être enfermé dans « l’effet miroir », je me rends compte qu’elle fait également écho à mon parcours personnel. Et de ce que je m’en souviens, elle fait aussi référence aux parcours d’une bonne partie de mes amis de l’époque, lorsque j’étais plus jeune.
    Alors, présent ce jour-là sur un chantier éducatif qui se déroulait dans les locaux d’une association parisienne (...)

  • 18 septembre 2020

    « Dans un cheminement et une durée qui font rupture avec ceux de l’organisation universitaire, il parcourt comme autant de chemins sans but sa talvera – le bas, l’en-dehors, l’ailleurs, l’à-côté, le mis de côté, le laissé en plan, en friche ou, encore, pour compte – où fourmillent des pratiques quotidiennes, des récits et des signes, des mythes et des traces » (p. 37).
    Bernard Eme, 2011, « Postures assignées, usages revendiqués de la talvera », in Journal des anthropologues, « Postures assignées, postures (...)

  • 10 septembre 2020

    Article initialement paru dans la revue The Conversation.
    Les actes de terreur djihadiste qui ensanglantent les grandes villes occidentales comptent de plus en plus souvent des fratries. Merah, Kouachi, Abaaoud, Abdeslam, Belhoucine en France, El Bakraoui en Belgique, Tsarnaev aux Etats-Unis : le phénomène devient suffisamment récurrent pour que l’on n’y prête une plus grande attention. Si l’on ajoute à ces quelques exemples la longue liste des frères partis rejoindre les rangs des foreign (...)

  • 9 septembre 2020

    Dans le cadre de nos réflexions communes sur la violence des jeunes, évoquées dans le laboratoire de recherche-action, aborder les phénomènes de radicalisation semble inévitable.
    C’est donc dans l’optique de participer activement à l’étude de ces processus qui concernent parfois les jeunes et les populations de nos territoires, et qui génèrent pour l’ensemble de la population des questionnements et des inquiétudes, que je tenais à vous faire part, au moyen d’un écrit au format particulier, de ma démarche (...)

Nouveautés sur le Web