Les auteurs et les membres du réseau CEDREA

0 vote

Cedrea est un collectif ouvert d’acteurs, d’acteurs-chercheurs et de chercheurs, professionnels ou amateurs, académiques ou indépendants, qui pratiquent la recherche-action et/ou s’intéressent aux changement social.

Alice Telecher

(

Educatrice de rue et Psychologue clinicienne.

|couper{350})
[suite ...]

Aude Bessman-Mouaci

(

Attaché de recherche. Responsable de formation DEIS. IRTS Parmentier (Paris).

Aude Mouaci a soutenue la thèse suivante (1999) :

« Pour une approche sociologique de conduites culturelles : l’exemple des poètes amateurs dans la société contemporaine. ».

|couper{350})
[suite ...]

Audrey Gautier

(

Audrey Gautier est éducatrice de rue.

A travers son métier d’éducatrice auprès de L’APSAJ et son mandat de Secrétaire Générale Internationale au sein de l’ONG CNRJ, elle a à cœur l’épanouissement et la promotion de la jeunesse.

|couper{350})
[suite ...]

Béata Michou

(

Directrice de l’APSAJ (Association de Prévention Spécialisée et d’Accompagnement des Jeunes)

|couper{350})
[suite ...]

Benjamin Grassineau

(

Chercheur indépendant (par choix). Docteur en sociologie (Université Paris Dauphine) et maîtrise d’économètre (Toulouse 1).

Depuis un passage comme ATER au LGIL de l’École Centrale de Lille, ses travaux portent sur l’économie non marchande, la gratuité, l’autoproduction et la culture libre et s’inscrivent dans une démarche de recherche-action consistant à associer une recherche citoyenne avec une action innovante au sein d’une structure de promotion et de développement des échanges non-marchands et de la culture libre.

Il peut également intervenir comme sociologue libéral (formation, recherche quantitative et qualitative, consultation, intervention).

Sa thèse de doctorat traitait de la dynamique des réseaux coopératifs dans le domaine des logiciels libres et de la culture libre et ouverte (notamment du projet Wikipédia). Il a bénéficié pour sa réalisation d’une allocation de recherche au CERSO.

Favorable à l’auto-publication, il défend la possibilité, voire la nécessité, pour un chercheur de diffuser ses connaissances en dehors des revues académiques.

La liste qui suit regroupe les articles pertinents du point de vue de ses activités de recherche.

Quelques publications

Colloques, séminaires, tables rondes

Cours

Notes de lecture

Autres

|couper{350})
[suite ...]

Diaby Boubacar

(

Directeur de l’association ASCEAS : Association socio-culturelle et d’entraide aux familles (Paris XIXème).

|couper{350})
[suite ...]

Elyamine Settoul

(

Maitre de conférences au Conservatoire national des arts et métiers et docteur en sciences politiques de l’Institut d’études politiques de Paris (2012).
Il a été doctorant invité à l’université d’Oxford (OxPo 2011), chercheur postdoctoral au sein de l’Institut National d’Etudes Démographiques (2012-2013) et chercheur Jean Monnet au Robert Schuman Centre for Advanced Studies de l’Institut universitaire européen de Florence (2013-2015).
Ses recherches s’articulent autour des questions de sécurité/défense, des thèmes liés à l’ethnicité et les phénomènes migratoires ainsi que les phénomènes de radicalisation. Il a participé à de multiples projets nationaux et internationaux et est expert sur les phénomènes de radicalisation auprès de multiples acteurs (observatoire des radicalisations, ministères, collectivités territoriales, administration pénitentiaire, etc.). Il a également été maître de conférences à Sciences Po Paris.
Il est membre du comité de lecture de la revue Champs de Mars (Presses de Sciences Po). Il a créé et dirige le certificat de spécialisation Prévention de la radicalisation du Cnam Paris.

|couper{350})
[suite ...]

Eunjoo Lee

(

Docteur en sociologie de l’université Paris-Dauphine.

|couper{350})
[suite ...]

Françoise Crézé

(

Françoise Crézé, Professeur des universités en Sciences de l’Education, aujourd’hui à la retraite, économiste de 1ère formation.

Spécialiste de formation professionnelle des adultes. Création de formations pour les femmes en réinsertion professionnelle, les formateurs.

Spécialiste de recherche-action.

|couper{350})
[suite ...]

Ghislaine de Sury

(

Ghislaine de Sury fut responsable de formation au service de Formation continue de l’université de Besançon et intervenante au Collège coopératif de Paris.

|couper{350})
[suite ...]

Henri Vieille-Grosjean

(

Henri Vieille-Grosjean est professeur émérite des universités en sciences de l’éducation à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg.

Il s’intéresse aux problématiques de formation des adultes, d’histoire de vie, de la transmission et des apprentissages.

Liste des publications

  • Vieille-Grosjean H. (2019). « De l’informel en éducation, le champ des possibles », Esprit critique, n°29.
  • Vieille-Grosjean H.& Gruber-Jost S. (2019). « De l’évaluation à
    l’autoévaluation : d’un apprentissage défensif à un apprentissage expansif », Contextes et Didactiques [en ligne].
  • Vieille-Grosjean H. (2018). « Inclusion sociale, entre courants d’air et
    enfermements ? » Revista de educação inclusiva, Universidade Estadual da Paraíba – UEPB.
  • Solomon Tsehaye R. & Vieille-Grosjean H. (2018). « Colonialité et occidentalocentrisme : quels enjeux pour la production des savoirs ? », Recherches en Education, n°32, in Les représentations.de la science dans l’enseignement : aspects épistémologiques., culturels et sociaux. P 117-132
  • Diouf M. & Vieille-Grosjean H. (2017), « De l’utilisation du français comme médium ou discipline dans l’enseignement élémentaire au Sénégal », Strathèse n°5, Identités plurielles. (En ligne)
  • Vieille-Grosjean H. & Artison, V. (2016), « Entre travail social de rue, stigmatisation et prescription : frontières et tensions », Les cahiers de l’EDIQ. Vol.3, No.1, p 72-85.
  • Vieille-Grosjean H & Di Patrizio G. (2015). « L’imitation, entre transmission et apprentissage », Phronesis (revue en ligne)
  • Vieille-Grosjean H. & Régnault E. (2015). « Education reform in France ». International Journal of Education Reform. Richard Verdugo (Eds). The Rowman Publishing Group.
  • Vieille-Grosjean H. & Weisser. M. (2014). « Espaces éducatifs et modes d’investissement par l’apprenant ». Penser l’Education, n°33, 117-138.
  • Vieille-Grosjean H. & Szabo N. (2013). « Rapport au savoir à l’Univers-Cité : portée heuristique et portée pratique ». Esprit critique, vol.17, 197-209.
Notice biographique
|couper{350})
[suite ...]

Leïla Oumeddour

(

Directrice de la recherche et du développement à l’IRTS Paris.

|couper{350})
[suite ...]

Marc Riedel

(

Docteur en sociologie (université Paris-Dauphine) et docteur en chronobiologie humaine (Fondation A. de Rothschild Paris et Université de Tours).

Spécialiste de la santé et sécurité au travail, de la qualité de vie en service et de haute fiabilité organisationnelle, Marc Riedel dispose de plus de 10 ans d’expérience en matière de conseil stratégique, de formation et de travail opérationnel au sein d’organisations à devoir de haute fiabilité et pour des populations hautement exposées (sapeurs-pompiers, forces de l’ordre, santé, travailleurs sociaux, travail de nuit…).

Il est habitué à intervenir à tous les niveaux de l’organisation des services incendie (Président du conseil d’administration, Directeurs départementaux et adjoints, groupements et compagnies, groupements fonctionnels, CHSCT, centres de secours mixtes et volontaires, CTA/CODIS...)

Marc est également chargé de cours dans différentes universités, écoles nationales, et institutions hospitalo-universitaires (ENSOSP, Arts et Métiers ParisTech, CNAM, Université François Rabelais de Tours, Fondation A. de Rothschild Paris, UPEC…). Il intervient également dans des groupes de travail institutionnels nationaux (Ministère de l’Intérieur, DGSCGC, égalité femmes-hommes)

Il est expert pour journaux scientifiques internationaux, auditeur jeune IHEDN (51e Saint-Maixent), et expert auprès du DDSIS 71 et du DDSIS 13.

Il est enfin sapeur-pompier volontaire, chef d’équipe et moniteur de secourisme au sein du SDIS 71 (CSP Mâcon de 2006 à 2013 puis CIS Cluny depuis 2013)

|couper{350})
[suite ...]

Michel Castan

(

Michel Castan est chef de service-chercheur à l’APSAJ.

|couper{350})
[suite ...]

Michel Liu

(

Michel Liu est un sociologue français, ancien professeur émérite des universités à l’Université Paris-Dauphine.

Formation

Après un doctorat d’État ès sciences (physique nucléaire) à l’ Université Paris-Orsay, Michel Liu s’est orienté vers la sociologie des organisations. Il passe alors un diplôme en Business Administration (« Analyse de système et sociologie des organisations ») à l’Université du Northwestern à Chicago. Puis il obtient son doctorat ès lettres et sciences humaines (sociologie) à l’Institut d’études politiques de Paris.

Activités

Michel Liu est membre de l’International Advisory Board de la revue Concepts and Transformation depuis 1996, et membre du Conseil de la Recherche de l’École Centrale de Paris (Personnalités extérieures) depuis 2004.

Autres responsabilités exercées

* Directeur (et créateur) du DEA Dynamique des organisations et transformations sociales de l’Université Paris-Dauphine (1991-2005)
* Directeur du Centre d’étude et de recherche en sociologie des organisations (1991 - 2000) de l’Université Paris-Dauphine
* Professeur de sciences sociales à l’Ecole Centrale de Paris (1976 - 1991) :
** Responsable des enseignements de Préparation aux fonctions de l’ingénieur
** Responsable du Groupe de Recherches Socio-Techniques
** Directeur des Études du Mastère et du DEA du programme doctoral de Génie Industriel

|couper{350})
[suite ...]

Olivier Gajac

(

Olivier Gajac est sociologue. Ses travaux de recherche portent sur les thèmes suivants : engagement et subjectivité ; économie sociale et solidaire ; territoire, femme, gouvernance ; circuits courts alimentaires.

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

  • Membre du réseau EMES depuis février 2020
  • Membre du CIRIEC France depuis mai 2019
  • Membre du Groupe de Travail 29 de l’AISFL "Sociologies critiques, théories critiques" depuis septembre 2017
  • Chercheur associé à l’IFEA (Institut Français d’études Anatoliennes) à Istanbul depuis novembre 2015.

Recherches en cours

En France, ses recherches ont porté sur les associations d’action sociale investies sur le champ de la lutte contre les exclusions et elles s’intéressent aujourd’hui aux nouvelles formes de solidarité dans le contexte de l’émergence de régimes territoriaux.

En Turquie, elles ont porté dans un premier temps sur les figures des désaffiliés de l’Empire ottoman et de la Turquie contemporaine ainsi que sur les politiques sociale (les fondations -vakif- et leur rôle dans la mise en œuvre des politiques publiques), pour ensuite, se focaliser sur les acteurs de la société civile en ciblant les mobilisations sociales (mouvement social du parc de Gezi, etc.), les formes plurielles d’engagement dans un contexte illibéral, et plus particulièrement, les initiatives citoyennes et publiques d’économie solidaire.

Recherches financées

  • "L’économie solidaire en Turquie", de juillet 2018 à mars 2019, par l’AUF Europe centrale et orientale
  • "Les circuits courts alimentaires et leurs impacts sur la biodiversité et les intrants chimiques", d’octobre 2018 à août 2019, par le GEF-SGP (Global Environment Facility – Small Grants Programme) de Turquie

Enseignement

  • Enseignements en cours à l’Université Galatasaray en tant qu’enseignant-chercheur : La sociologie des associations ; La sociologie des mouvements sociaux ; Anthropologie sociale ; Économie solidaire ; Épistémologie des méthodes en sciences sociales ; Démocratie et société civile ; Sociologie du développement et de l’action humanitaire.
  • Enseignements dispensés de 2008 à 2015 à l’Université Yeditepe à Istanbul en tant que Maître de conférences : Histoire des idées politiques ; Histoire des relations internationales ; Administration publique ; Méthodologie en sciences sociales ; Sociologie politique ; Mondialisation, démocratie et société civile ; Action internationale et aide humanitaire ; Les Balkans dans les relations internationales et la Turquie ; La Russie dans les relations internationales et la Turquie ; Turquie, Caucase et Asie centrale.

Publications récentes

  • "Les initiatives d’économie solidaire en Turquie et leur écosystème : un avenir encore incertain", Working paper CIRIEC, 02, 2020.
  • "Solidarity Economy Initiatives in Turkey : From Reciprocity to Local Development ?", Review of Applied Socio-Economic Research, 18(2), 2019, p. 30-42.
    - "Cinq ans après Gezi : de la contestation à l’émergence de formes plurielles d’engagement", Revue Confluences Méditerranée (en cours de publication).
  • "Les associations d’action sociale et les publics vulnérables : de la déviance à une altérité aux compromis institutionnels", Sciences et actions sociales, 10, 2018.
|couper{350})
[suite ...]

Patrick Obertelli

(

Professeur à l’Ecole Centrale Paris, Directeur du département de sciences humaines et sociales, membre du Centre de Recherche sur la Formation (Cnam), ainsi que président de l’Association’Réseau Ingenium’. Il exerce par ailleurs des activités de consultant depuis trente ans en entreprises et institutions en France et à l’étranger.

|couper{350})
[suite ...]

Philippe Huguenin

(

Journaliste, membre de la revue d’écologie politique romande Moins !

|couper{350})
[suite ...]

Raphaël Balegh

(

Educateur spécialisé (APSAJ)

|couper{350})
[suite ...]

Sandrine Sojecki

(

Docteur en Sociologie (Université Paris Dauphine). Consultante senior en ressources humaines. Chargée d’enseignement à l’université René Descartes, faculté de droit de Malakoff.

|couper{350})
[suite ...]

Sébastien Doussaud

(

Educateur APSAJ à l’équipe de la Goutte d’Or.

|couper{350})
[suite ...]

Serge Rumin

(

Docteur en sociologie, Serge Rumin est consultant auprès d’organisations internationales et y intervient sur les thématiques de la réforme institutionnelle.

Il est le plus souvent sollicité dans les cas de reconstruction des services de police et de système judiciaires en situation de post-conflit.

Il a plus récemment conseillé la commission de restructuration de la police de Bosnie Herzegovine, et travaile également avec l’UE, le DFID, la MONUC et le PNUD.

Il est titulaire d’un Master de sociologie et d’aide humanitaire, et d’un diplôme de troisième cycle en analyse des menaces criminelles contemporaines, et docteur en sociologie de l’université Paris Dauphine.

|couper{350})
[suite ...]

Soudachan Tornero

(

Ancienne doctorante en sociologie, CERSO - Université Paris Dauphine

|couper{350})
[suite ...]

Suzanne Lutz

(

Ancienne doctorante à l’Université Paris Dauphine et consultante formatrice

|couper{350})
[suite ...]

Tahar Bouhouia

(

Tahar Bouhouia est docteur en sociologie de l’Université Paris Dauphine et éducateur de rue, dans une association de prévention spécialisée.

La thèse qu’il a réalisée lui a permis de théoriser sa pratique de terrain, en alliant la recherche et l’action. L’ensemble de son travail de recherche a porté sur les processus de construction de situations d’assignation collective et la production, dans un même contexte, de situations d’émancipation sociale. Tahar Bouhouia intervient comme formateur et consultant dans le secteur du travail social et de la politique de la ville.

Tahar Bouhouia dirige le laboratoire de recherche Lignes de crête au sein du LAPSAJ.

Publications hors de CEDREA

|couper{350})
[suite ...]
Posté le 16 avril 2020